12 juin 2013

Partager

Loi anti-dumping sur les panneaux chinois

Depuis le 6 septembre 2012, la Commission Européene mêne une enquête anti-dumping à l'encontre des importations de cellules, modules et plaquettes photovoltaïques chinois et sur des subventions accordées par la Chine aux acteurs chinois du secteur photovoltaïque.

 

Sur le vieux continent, 1er marché mondial du solaire photovoltaïque en capacité installée, quels impacts une telle décision peut elle avoir pour les acteurs de la filière et pour les futurs producteurs d'énergie? Analyse:

 

 1) Une mesure temporaire

Actuellement, les importations de cellules, modules et panneaux chinois sont taxés à 11.8% jusqu'au 6 août 2013. A partir du mois d'août, des taxes douanières plus lourdes (jusqu'à 47.6%) pourraient être mises en place. Depuis l'annonce de cette mesure, la Chine a répliqué par le lancement d'une enquête antidumping sur les vins en provenance de l'UE.

 

2) Des désaccords sur cette mesure au sein de l'UE

18 pays européens sont opposés à des sanctions commerciales contre la Chine sur les panneaux solaires importés et particulièrement l'Allemagne, 1er marché européen du solaire. Pour entériner l'application des 47.6% de taxes sur les panneaux chinois au mois d'août, l'UE devra passer par le Conseil Européen et 27 états membres. Gageons que les tensions se seront relachés d'ici là...

 

3) Une hausse des prix des panneaux photovoltaïques

Depuis quelques mois, pour la première fois en 5 ans, le prix des panneaux solaires a connu une hausse sur le marché européen. Sur le marché français, dans un contexte de baisse trimestrielle des tarifs de rachat solaire, cette mesure antidumping ne facilite pas le choix des producteurs d'énergie mais ne change pas la donne pour autant.

 

4) Le module "Made in Europe", la solution ?

En France, depuis le début de l'année, le gouvernement soutient les installations solaires utilisant des panneaux solaires européens (bonification de tarif si panneaux européens, critères bilan carbone dans les appels d'offres photovoltaïques lancés par Delphine Batho...). Cependant, ces mesures arrivent tardivement sur un marché européen fragilisé et disposant d'une capacité de production de panneaux solaire minoritaire (80% viennent de Chine).

Le module 100% made in Europe est un choix à étudier projet par projet.  D'autres sources d'approvisionnements que la Chine en panneaux solaires sont disponibles pour les producteurs d'énergie durant cette période mouvementée... 

 

La suite de cette mesure qui fait couler beaucoup d'encre dans nos prochaines actus.